O Professor tira dúvidas

Novembro 08 2017

Web Summit, le monde de la technologie se retrouve à Lisbonne

Par Christopher Marques | Publié le 06/11/2017 à 02:22 | Mis à jour le 08/11/2017 à 10:34
Web Summit

La plus grande conférence de technologie et innovation d’Europe démarre aujourd´hui à Lisbonne. Elle se tiendra jusqu´au 9 novembre 2017 dans la capitale portugaise. Le Portugal accueille des dizaines de personnalités liées aux nouvelles technologies mais aussi des personnalités politiques. Pendant le salon, des centaines de créateurs et d'entrepreneurs cherchent des investisseurs pour monter leur affaire.

 

Pour la deuxième année consécutive et pendant quatre jours, Lisbonne est la capitale européenne de la technologie et de l’innovation. Le WebSummit propose à Altice Arena et à la FIL (Parque das Nações) 25 ateliers sur des thèmes comme le design, les entreprises, la musique, les données et la musique.

Le Web Summit a été crée en 2010 par Paddy Cosgrave, Daire Hickey et David Kelly. Ce qui a commencé en Irlande avec trois personnes est actuellement la plus grande conférence de technologie et innovation d’Europe. Cette année, l’organisation attend près de 60.000 participants de plus de 170 pays et 2.500 médias du monde entier, dont Lepetitjournal.com

L'événement démarre aujourd’hui lundi 6 novembre en présence du président exécutif du Websummit, Paddy Cosgrave, du premier-ministre portugais Antonio Costa et du maire de Lisbonne. Le secrétaire-générale des Nations Unis y participera aussi. Antonio Guterres exposera sa vision sur le rôle de la technologie pour répondre aux défis globaux.

 

Des conférences pour tous

Après l’ouverture officielle, les conférences et discussions se poursuivront du 7 au 9 novembre 2017. En plus de quelques dizaines d´individualités liées à la technologie, le Web summit compte avec des grandes personnalités liées à la politique, à la mode et au monde des affaires. L’ancien vice-président des États-Unis Al Gore donnera une conférence sur « Le rôle de la communauté innovante pour résoudre la crise climatique » le 9 novembre à 16h30. L’ancien footballeur portugais Luís Figo, l’ancien président de la Commission européenne Durão Barroso, le réalisateur Dustin Lance Black et l’activiste transsexuelle Caitlyn Jenner participeront aussi au Websummit.

La France au Web Summit

Le Web summit a aussi une importante participation française. L’ancien Président de la République française, François Hollande, y donne une conférence le mardi 7 novembre à 12h50. Le Web summit compte encore avec la participation de la maire de Paris, Anne Hidalgo, et du maire de Nice, Christian Estrosi. La French Tech, l’initiative du gouvernement français pour contribuer à l’expansion des startups françaises, organise plusieurs événements au Websummit. Un "café gourmant" avec les entreprises françaises Finalcad et Trivago se déroulera le 7 novembre pour parler de stratégies internationales, de culture d’entreprise et d´offres d’emplois.

Web Summit jusqu’en 2020?

En 2016, le Web summit avait réuni à Lisbonne 53.000 personnes venues de 166 pays. Plus de 2000 journalistes avaient couvert cet événement. Le Web summit se tiendra à nouveau au Portugal en 2018 et les autorités portugaises souhaiterait même que la plus grande conférence de technologie et innovation d’Europe puisse continuer à Lisbonne jusqu’en 2020. L’organisation et le gouvernement portugais garantissent que, cette année, les problèmes qui ont marqué l’édition de 2016 ne se répéteront pas, notamment les difficultés liées à l´accès. Le métro et le bus proposent une carte spéciale pour les participants de la conférence et vont renforcer leur service pendant la durée de l´événement.

En savoir plus : https://websummit.com/

https://lepetitjournal.com/lisbonne/actualites/web-summit-le-monde-de-la-technologie-se-retrouve-lisbonne-161117

publicado por OPTD às 19:28

Novembro 08 2017

https://lepetitjournal.com/sites/default/files/styles/main_article/public/afp//5ea5cc33d2d18e6b446124f958a6d8268f6bc909.jpg?itok=Cchu7s7-

Dans ce collège parisien, on "n'emporte pas ses difficultés à la maison": les élèves volontaires font leurs devoirs sur place en étant encadrés par les bénévoles de l'association Zup de Co, partie prenante du programme "devoirs faits" lancé lundi par le gouvernement.

Les cours sont terminés mais pour une dizaine d'élèves du collège Evariste-Galois (13ème arrondissement), classé en réseau d'éducation prioritaire (REP), ce n'est pas encore l'heure de quitter les salles de classe.

En début d'année, ils se sont portés volontaires pour participer au programme des "devoirs vérifiés" de l'association Zup de Co. A raison de deux heures par semaine, cette association accompagne les élèves "en tutorat individuel ou collectif" dans les 1.095 collèges des quartiers défavorisés en France, explique à l'AFP son directeur fondateur, François-Afif Benthanane.

Des étudiants ou volontaires en service civique assurent cet accompagnement, coordonné par un salarié de l'association.

Un dispositif proche de celui des "devoirs faits" lancé lundi par le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, et dont l'association Zup de Co est partie prenante.

La mesure du gouvernement concerne tous les collèges de France, en mobilisant des professeurs volontaires payés en heures supplémentaires, des assistants d'éducation, des jeunes en service civique. Le monde associatif, déjà très présent dans le domaine de l'aide aux devoirs depuis plusieurs années, doit aussi être intégré au dispositif.

Ce programme doit permettre à tous les collégiens qui le souhaitent d'effectuer leurs devoirs avec l’aide de professeurs et d’intervenants extérieurs qualifiés.

Pour le principal du collège Evariste-Galois, Alexandre Caron, il s'agit de réduire une inégalité: "pour certains élèves, il est difficile de travailler à la maison: chez eux, ils n'ont pas les bonnes conditions matérielles ou une aide suffisante".

Grâce aux "devoirs vérifiés", "ils peuvent revoir certains points du programme qu'ils ont du mal à maîtriser et on les aide à reprendre confiance en eux".

- 'Remonter ma moyenne' -

Abdoul-Aziz, 13 ans, en 4ème, s'est porté volontaire: "j'étais un peu en difficulté". "Quand on est à 30 dans une classe, on ne comprend pas forcément tout". Et à la maison, ses parents n'avaient pas toutes les réponses à ses questions, raconte-t-il.

Pendant une heure lundi, il a bénéficié de l'aide de Juliette, étudiante. "On a d'abord revu le théorème de Pythagore puis je lui ai inventé une dictée sur le foot, en glissant dedans des fautes qu'il devait trouver", explique-t-elle.

Bénévole pour l'association depuis trois ans, elle assure qu'au bout d'un an d'accompagnement, les progrès des élèves sont tangibles: "ils comprennent mieux comment faire leurs devoirs et aussi, l'intérêt de les faire".

Lucas, 12 ans, en 5ème, était volontaire l'an dernier. Il réitère l'expérience cette année: "Je viens ici pour remonter ma moyenne", explique-t-il. "Si je me trompe, je ne me fais pas disputer, alors qu'à la maison..."

Sa tutrice du jour, Marie, référente de l’association Zup de Co au collège Evariste-Galois, lui fait conjuguer le présent du verbe être en anglais. Les encadrants mettent l'accent sur les maths et le français mais toutes les matières peuvent être révisées.

La volontaire en service civique reconnaît que si beaucoup d'élèves sont partants en début d'année, "les journées sont longues et c'est parfois un peu dur quand ils voient les copains quitter le collège". "Mais faire les devoirs au sein de l'établissement leur permet d'avoir du vrai temps libre quand ils sortent et de ne pas emporter leurs difficultés à la maison".

"Certains élèves ont vraiment envie d'être là, d'autres un peu moins", reconnaît Agassi, étudiant bénévole, en école d'informatique. "On essaye de les aider à comprendre les consignes, on leur donne des pistes pour progresser, on veut leur donner envie de revenir", dit-il.

Lui s'est engagé avec la volonté de "rendre service à des jeunes un peu défavorisés". Il a commencé il y a à peine un mois mais "se sent déjà utile".

 

https://lepetitjournal.com/les-devoirs-faits-au-college-pour-ne-pas-emporter-ses-difficultes-la-maison-161259

publicado por OPTD às 19:24

Um blogue de apoio às minhas aulas e a todos os que gostam de Português, Francês e tudo... Desde 2008.
Novembro 2017
Dom
Seg
Ter
Qua
Qui
Sex
Sab

1
2
3
4

5
6
7
8
9
11

12
13
14
15
16
17
18

20
21
22
23
24
25

26
27
28


links
pesquisar
 
subscrever feeds
blogs SAPO